L’heure de jouer à Cash-Cash

01/07/2019 - Pôle Commercial

L’heure de jouer à Cash-Cash

Forwardinfo
#139  01/07/2019

L’heure de jouer à Cash-Cash

L’actualité ce mois-ci n’a cessé de nous renvoyer à la question cruciale de la liquidité.

Premier point, la polémique autour de la société de gestion H2O. On est dans un schéma désormais classique : une alerte déclenchée par un article de presse, une panique des investisseurs, une tentative désespérée d’éteindre le feu et des retraits massifs qui accroissent le problème. La spirale est enclenchée. Sur le fond et sur les fonds, notre avis n’a pas changé. Nous n’avons pas recommandé ou mis de fonds H2O dans les portefeuilles de nos clients, non que la gestion et les résultats ne soient pas bons, mais en raison de la difficulté à comprendre et à maîtriser les gestions utilisées, notamment en transparisation. Les techniques mises en œuvre, la rapidité de rotation ne nous permettaient pas selon nous d’avoir une lecture suffisamment solide du risque pour nos clients. Le problème actuel doit pourtant être relativisé. Il ne s’agit pas d’un risque financier à proprement parler compte tenu de la proportion des actifs concernée, mais plus d’un problème d’image et de gouvernance. En effet, l’inclusion d’actifs non cotés pour réduire la volatilité du portefeuille est même quelque chose que la plupart de nos clients cherchent à faire. En revanche la question de l’encadrement de ce risque, voire de sa validité par rapport aux règles UCITS (cf. l’article du FT qui a mis le feu aux poudres) méritent d’être posée.

Les actifs non cotés continuent d’avoir le vent en poupe et les institutionnels s’ouvrent de plus en plus à ces supports qui permettent d’obtenir des rendements supérieurs aux marchés cotés, d’être cohérent avec les objectifs ISR, d’investir dans l’économie réelle et des actifs tangibles ou de profiter de conditions réglementaires favorables (S2 sur l’infrastructure). Attention toutefois, les actifs non cotés ne sont pas une catégorie de placement en tant que tel, mais bien un nouvel univers d’investissement, présentant autant de dimensions, de types de gestion et d’exposition que les actifs cotés mais avec une moindre liquidité, ce qui nécessite au moment de l’investissement une analyse renforcée et des précautions particulières.

Dernier point, la gestion de la trésorerie au quotidien commence à poser de plus en plus de problèmes, notamment pour des structures ne pouvant juridiquement avoir des taux négatifs sur leurs placements. Pour des montants conséquents les banques ne proposent plus de produits bilantiels, les livrets sont saturés, les simples dépôts sont désormais facturés à -0.40% (le taux de la BCE) et les fonds monétaires demeurent dans le rouge. Il n’y a pas de solution unique à ce problème, et nous ne prétendons pas résoudre ces questions de façon systématique et universelle. Toutefois des marges de manœuvre internes sont souvent négligées et peuvent être étudiées, et de nouveaux montages peuvent être envisagés. Il ne s’agit pas là d’options court terme mais de réels changements moyen termes, alors que le contexte de taux négatif pourrait être appelé à durer.

Au cœur de la canicule les alertes météo se multiplient, diffusant les gestes d’urgence et les bonnes pratiques. Parmi ces dernières : hydratez-vous régulièrement. Comme sur les marchés financiers la liquidité est donc bien au cœur de tous les problèmes de ce mois de juillet.


Ressources Humaines

Mouvement dans le service commercial

Quelles ont été vos motivations en venant travailler chez Forward ?

Damien : “En venant travailler chez Forward, mon objectif était de prendre davantage de responsabilités. Je voulais prendre une autre dimension en apprenant d’une personne expérimentée. La fiche de poste m’a conforté dans cette optique de par la variété des tâches proposées.”

Jordan : “Ma motivation première était la curiosité ; issu d’un parcours commercial général (BTS, DEESMA), cela m’a semblé être un bon défi/challenge d’aller sur un secteur que je ne connaissais pas du tout et que je trouvais bien plus qu’intéressant que les classiques banques et assurances qui m’avait été proposé et sur lequel j’avais pleins d’idées reçues.” 

Comment s’est passée votre intégration ?

Damien : “Mon intégration a été formidable. J’ai découvert une équipe talentueuse et pleine de bonne volonté ayant su m’impliquer dans la vie de l’entreprise.”

Jordan : “Mon intégration s’est formidablement bien passée. Ce qui m’a immédiatement marqué c’est ce management participatif et la diversité, avec une hiérarchie bien moins verticale que ce que j’avais imaginé du monde de la finance, ce qui engendre à mon sens des conditions de travail bien plus agréable et qui permet d’être force de proposition quel que soit le poste occupé.”

Que retiendrez-vous ?

Damien : “J’ai tellement à dire… Je dirais, pour faire court, que de mon expérience au sein de Forward Finance, je retiendrais la bonne communication de notre associée et directrice commerciale, Eléonore Niccolai, qui a su se montrer très présente pour Jordan et moi-même en s’impliquant dans notre formation. Je la remercie donc et m’inspirerais de ses pratiques dans mes prochaines expériences.”

Jordan : “Evidemment, les diverses pratiques de communication et commerciale au sein du pôle développement, mais surtout que la finance n’est pas que trading et salle de marché. J’ai découvert ici un aspect humain de la finance que j’ignorais, celui du conseil, qui plus est, transparent et indépendant ; et par conséquent, moi qui ne suis pas issu du secteur, la finance ne se résume pas au « loup de Wall Street».”

Merci à Damien pour son année chez Forward et qui poursuit son cursus dans le secteur de l’IT et à Jordan qui s’est impliqué pendant 2 ans chez Forward Finance et qui s’envole à l’île de la Réunion pour une nouvelle aventure. On leur souhaite tout le succès qu’ils méritent.


On en profite pour vous annoncer l’arrivée de Younès Berrada qui intègre l’équipe de consultant à partir d’aujourd’hui pour un stage de 6 mois.


Nous vous présenterons bientôt Marie qui viendra renforcer le pôle commercial.


Témoignage

Daniel Lascols – Directeur Général

Nous bénéficions de l’accompagnement de Forward Finance pour le pilotage de nos placements financiers depuis 2011. Pour nous, il était important de nous appuyer sur une expertise totalement indépendante pour éclairer nos choix. Les consultants interviennent principalement dans le cadre de la Commission Financière composée des administrateurs, qui ne disposent pas de l’expertise financière. C’est pourquoi nous apprécions particulièrement le savoir-faire des consultants de Forward, en terme de pédagogie notamment, avec des interventions qui évitent le jargon financier et traduisent les enjeux en termes intelligibles pour chacun(e). Avec en plus une grande disponibilité et une forte réactivité pour traiter de certains points au fil de l’eau.


Lettre précédente : Confronter les certitudes et les théories