Forward Info Avril 2019

01/04/2019 - Pôle Commercial

Forward Info Avril 2019

Forwardinfo
#136  01/04/2019

J’assistais récemment à une réunion de présentation financière durant laquelle une participante a reproché aux intervenants (économistes et gérants en l’occurrence) l’absence d’ « humanité » de la finance. Sans rentrer dans le détail de ce que chacun peut entendre par ce terme, chez Forward Finance nous nous efforçons au contraire de ne pas perdre de vue que l’humain est au cœur de notre métier et je citerai au moins trois raisons.

En premier lieu les encours que nous conseillons sont pour l’essentiel des fonds de tiers, ils n’appartiennent pas aux structures qui ont leur gestion en charge. En revanche leur finalité est claire : ils servent de façon générale à couvrir la santé, la retraite, à protéger des aléas de la vie, à assurer le droit, à financer des projets humanitaires ou culturels. Se souvenir de l’utilité des fonds confiés et que nous accompagnons à notre niveau est primordial car cela pose un cadre clair sur les objectifs et les risques qui peuvent être pris.

D’autre part, il nous semble important de ne pas perdre de vue la destination finale de ces fonds. A quoi servent-ils, que financent-ils ? Notre souhait de signer très tôt les PRI a coïncidé avec notre conviction que sur le long terme les approches ESG et ISR permettent elles aussi de fournir un cadre et d’ancrer la finance dans le réel. Le succès actuel du « Private Equity » nous semble aller dans ce sens, en ramenant la finance (au moins dans sa forme commerciale) sur un terrain plus proche, plus concret, plus humain qui séduit nombre d’investisseurs.

Enfin, chez Forward Finance aussi, les hommes et les femmes qui apportent leur expertise au quotidien à l’ensemble de nos clients sont primordiaux dans notre projet. Au-delà du suivi et de l’analyse des marchés et de l’économie, ce sont des personnes d’origine, d’âge, d’intérêts, de conviction, voire de nationalités différentes qui cohabitent et collaborent à notre projet, mis en évidence notamment à travers notre logo et notre nom (« to Forward », transmettre).

Quand les marchés sont volatils et que les questions et les interrogations se multiplient sur les performances, la volatilité, les indices économiques, il nous semble intéressant de toujours remettre en perspective que la finance demeure un outil, certes complexe et qui peut être absorbant, mais qui n’est pas une fin en soi. D’un bout à l’autre de la chaîne il y a des enjeux humains. Garder cette idée en tête permet de maintenir un certain recul par rapport au court terme, et une certaine perspective par rapport aux objectifs à avoir.

Kim Nguyen

Directeur Général



Entretien avec Eléonore Niccolai, Associée

Pouvez-vous vous présenter ?

Eléonore Niccolai, en charge du développement de Forward Finance. Je suis arrivée dans la société en 2006, comme commerciale « terrain » et je suis désormais directrice associée depuis 2016. Je dirige l’équipe commerciale qui compte aujourd’hui 3 personnes.

Comment définir votre mission ?

Ma mission est triple. En premier lieu je m’occupe en coordination avec les autres associés des aspects de développement stratégique moyen terme de l’entreprise. Par ailleurs je suis en charge de tous les aspects communication et marketing. Enfin, avec mon équipe nous assurons le démarchage d’investisseurs institutionnels tels que les caisses de congés payés du bâtiment, les caisses de retraite, les entreprises, mais également des associations, des fondations, des mutuelles ou des diocèses.

Quelles sont les spécificités de votre approche commerciale ?

Nous pratiquons une approche commerciale « dans le dur », très exigeante et qui dépasse le simple concept de vente. En effet il s’agit par nos prises de contact d’être avant tout des représentants de Forward Finance sur le terrain, pour exposer aux investisseurs notre approche, la palette de nos prestations et notre histoire. Nous considérons que la meilleure communication pour Forward Finance est d’aller rencontrer chaque interlocuteur, à la fois pour nous faire connaître et pour mieux comprendre leurs enjeux. Dans un second temps, le deuxième volet de notre mission est d’aider les investisseurs à définir leurs besoins et à exprimer leurs problématiques afin que nous puissions faire une proposition d’intervention sur-mesure. Chaque approche est spécifique, il n’y a pas chez nous de « produit ». Ce mode de développement nécessite énormément de temps, de pédagogie et de patience. Mais tout ce travail d’écoute et d’échange en amont de la relation avec nos futurs clients est indispensable pour la mise en place d’une relation claire, répondant aux attentes, transparente et, au final, pérenne. Notre taux de fidélisation de plus de 96% découle directement de notre approche commerciale.

Quelles sont les points clés qui font la différence selon vous ?

L’écoute, l’écoute et encore l’écoute !! Si mon équipe et moi-même sommes formés aux problématiques financières, nous ne sommes pas issus initialement de formation financière. Cela nous permet de garder du recul par rapport aux enjeux techniques. Ainsi, lorsque nous discutons avec les prospects nous pouvons prendre du recul et mieux définir de façon simple et large leurs problématiques et leurs enjeux, sans nous faire enfermer dans des détails. En définitive, nous nous rendons compte que très souvent c’est moins l’expertise qui retient l’attention de nos interlocuteurs que notre capacité d’écoute et de réactivité.

Merci.



Distributeur de bonheur

Forward Finance approuve le distributeur de bonheur via Delicorner, pour des lundi qui commencent comme ça :

Forward Finance propose à l’ensemble de ses salariés des fruits frais de saison ainsi que des fruits secs à consommer selon les envies de chacun et accessibles à tout moment de la semaine. Rendez-vous incontournable des salariés du lundi matin pour un moment de bien-être et de convivialité.


Lettre précédente : Comme l’industrie du vêtement, la finance a ses modes.